Mikama - May 17, 2018

Pela Ravalitera dans L'Express de Madagascar
D’après Léon M. Slawecki, un premier ressortissant chinois est vu dans l’ile vers 1862... De cinquante Chinois en 1896, on en arrive à quatre cent cinquante deux en 1904, année du premier recensement sur tout le territoire. (..) Presque tous ces premiers immigrants chinois arrivent à Madagascar en transitant par Maurice et surtout par La Réunion. (..) La dernière grande vague de l’immigration chinoise sous la colonisation, a lieu en 1937-1939, car « ils fuyaient l’invasion japonaise de la Chine » : 573 en 1937, 450 en 1938 et 485 dans le premier semestre de 1939. (..) Le recensement de 1941 donne 3 637 Chinois à Madagascar, l’immigration est surtout limitée aux parents de ceux déjà installés et « les conditions instables en Chine » les encouragent à s’y établir définitivement. « Toute croissance dans la population après la guerre fut ainsi due à la croissance naturelle rendue possible par le fait qu’un bon pourcentage de ceux arrivant par la grande vague de 1937-1939 fut des Chinois : il y eut 4 900 Chinois en 1951, 8 900 en 1961 avant d’arriver en 1967, à 9 203.

Dans La Gazette de la Grande Ile
Pour Madagascar, les derniers chiffres indiquent que 85 % des enfants ont reçu les 11 vaccins. Vingt mille agents vaccinateurs travaillent dans tout le pays... Le prochain objectif sera d’atteindre un taux national de 90%. La 24ème édition de la semaine de la santé de la mère et de l’enfant (SSME) se tient du 14 au 18 mai prochain. Le ministère de la  Santé publique déploie10 000 agents de santé ainsi que 17 000 agents communautaires, 20 000 volontaires et enfin 600 superviseurs.

Riana R. dans NewsMada
Quatre accords de coopération seront à signer notamment, des mémorandum d'entente sur la coopération industrielle, la coopération administrative mutuelle en matière douanière et un protocole d'accord culturel et commercial. (..) Pour rappel, un accord douanier a été signé entre les deux pays auparavant, concernant notamment la lutte contre le trafic de drogue et les marchandises illicites. D’autres thématiques, entre autres, la connectivité entre Madagascar et Maurice, la sécurité alimentaire dans la région ou encore la collaboration dans la sécurité maritime, sont également abordées durant cette rencontre.


Sera R. R. dans NewsMada
Faisant suite au projet réalisé en septembre 2017, qui combine l’imagerie satellite et les données hydrogéologiques, un atelier sur la cartographie du potentiel en eaux souterraines du Grand sud de Madagascar a été organisé hier à l’hôtel Ibis Ankorondrano.

Mikama - May 16, 2018

Dans Digital Journal
The event, related to the UN-sponsored World Water Day, held on the 22nd March annually, is part of USAID’s $30 million, RANO WASH project announced February 23, 2018. From the USAID website: "RANO WASH will increase access to clean water for vulnerable populations, including girls, women and people with disabilities. In total, over 600,000 people will benefit from the project. This includes 300,000 people who will get access to clean drinking water through 140 water supply systems. These systems will be managed by local businesses with training from the project. A further 375,000 people will have better sanitation options thanks to improvements and rehabilitation work to existing toilets and cleaning stations. 190 public facilities, including health centers and schools, are among the locations destined to receive improved sanitation facilities." (..) According to WaterAid: “11.7 million people in Madagascar don’t have access to safe water, 88% of the population of Madagascar don’t have access to improved sanitation, almost 4,000 children under five die every year from diarrheal diseases caused by unsafe water and poor sanitation.” USAID backs up these claims by stating: “more than 58 percent Madagascar's people lack access to safe drinking water and nearly half of all households live without sanitation facilities.”

Mirana Ihariliva dans L'Express de Madagascar
Si la production rizicole dans la région Alaotra Mangoro connaît cette année une augmentation de 10 à 15%, notamment en raison d'une bonne précipitation de la suite du passage de deux cyclones au début d'année. La région rizicole d'Ankililoaka, à la fois, productrice de coton, en revanche, connaît actuellement des difficultés d'irrigation... que trois grands projets se déroulent actuellement dans la région Sud-ouest. «Le projet Bas Mangoky phase 1 et phase 2 par la mise en effectivité du barrage de Bevoay et qui permet l'irrigation de quelques 5800 ha. Un autre à Taheza dans le district de Betioky sur la RNA 17 et un autre, dénommé PRIASO, réalisé à Manombo et Ankililoaka sont également en cours», détaille-t-il. Le Projet de réhabilitation des infrastructures agricoles de la région Sud-ouest (PRIASO) concerne le périmètre de Manombo Ranozaza et Ankililoaka. Il s'agit de mettre en valeur quelques 13 400ha, de construire 74 km de canaux, la réhabilitation de 40km de digue de protection et la réalisation de douze forages d'eau. La réhabilitation de la prise de Bevoay à Morombe vise une production de 60 000 tonnes par an et un rendement 6 tonnes à l'hectare dans l'ensemble du nord de la région Sud-ouest.

Mikama - May 15, 2018

Dans Deccan Chronicle
Fishermen plant mangroves for the future in Madagascar. In just two decades, Madagascar lost about a fifth of its mangrove forest area, exposing its coastline to the ocean's ravages and shrinking the nursery grounds of crabs and shrimp -- two key exports. With sea levels forecast to rise further due to global warming, coastal villagers are rushing to try and undo the damage, with the help of conservation group WWF. (..) Found in the world's tropical and subtropical regions in more than 120 countries, mangroves serve not only as fish nurseries, but also filter water and shield coastal areas from the force of waves whipped up by cyclones. "I didn't know that fish lay their eggs in the mangrove," said Samuel Razafimamonjy, 59, another volunteer. Mangroves also absorb and store large amounts of carbon dioxide -- one of the greenhouse gases driving planet warming. The WWF project helps people replant the mangrove forests and to take charge of managing and protecting the valuable resource in a country rife with political turmoil and corruption. (..) Satellite maps revealed that the island lost about 21 percent, or some 57,350 hectares (141,655 acres) of mangrove between 1990 and 2010, the study found. What remains is threatened by sea level rise, and massive sand dumps from rivers upstream disrupting the fragile balance of fresh and salt water the ecosystem needs to flourish.

Dans La Gazette de la Grande Ile
Un nouveau programme financé par le Gouvernement coréen d’un montant de 6,1 millions de dollars à travers l’Agence de Coopération Internationale de Corée bénéficiera à plus de 200 000 jeunes filles dans l’Anosy. (..) Composée de trois districts (Taolagnaro, Amboasary et Betroka), la région est privée de nombreuses structures de base entravant les droits des enfants et ceux (70 à 80% des enfants de 2 à 17 ans) se trouvant dans une situation d’extrême pauvreté. Dans le domaine de l’éducation, seules 49.6% des jeunes filles fréquentant le collège et le taux de redoublement y est de 20%. Pour la santé, la région d’Anosy a le taux le plus faible du pays en couverture sanitaire et contraceptive (21,7%) soit seulement 8% chez les femmes en âge de procréer. Les adolescents (filles et garçons) de la région Anosy sont privés d’accès aux soins. La mortalité maternelle à plus de 480 pour 100,000 naissances, dont le tiers est lié à la grossesse précoce.

Antsa R. dans Midi Madagasikara
600 à 700 milliards USD par an seront nécessaires pour financer le développement de l’Afrique. Pour relever ces défis, la BAD (Banque Africaine de Développement) a créé le Forum de l’Investissement en Afrique (FIA). La 1ère édition se tiendra en novembre. Les infrastructures du continent africain nécessitent chaque année, 130 à 170 milliards USD, selon le rapport « Perspectives économiques en Afrique », publié par le Groupe de la BAD. D’après ce document, le Continent comptera 2 milliards d’habitants dont 840 millions de jeunes, d’ici à 2050. C’est pour prévoir cette évolution que la BAD a lancé le FIA, une plateforme destinée à mobiliser les fonds d’investissements privés, les fonds souverains mondiaux et le secteur privé pour permettre la réalisation de projets d’infrastructures ayant la capacité de transformer le Continent.

Mikama - May 14, 2018

Ny Aina Rahaga dans Madagascar Tribune
Augmentation de la production rizicole de 10% dans l’Alaotra. La production totale de riz pour l’Alaotra pourrait dépasser les prévisions de cette année et atteindre les 600 000 tonnes. (..) Notons que l’année dernière, Madagascar avait importé près de 400 000 tonnes de riz tout au long de l’année... Le marché malgache avait été ravitaillé à 70% de riz importé d’Inde ou du Pakistan. (..) Selon un rapport de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) datant de 2017, Madagascar serait le deuxième consommateur mondial de riz derrière le Myanmar (Birmanie). La Grande ile ne se trouve pourtant qu’à la 19ème position en tant que producteur avec un faible rendement de quelques 3,4 millions de tonnes de paddy par an pour les 1,2 million d’hectares de plantation.

Mirana Ihariliva  dans L'Express de Madagascar
Le projet Jiro Kanto, mis en œuvre par une entreprise malgache, illuminera quinze communes autour du lac Alaotra. Le tarif sera à moitié-prix de celui de la Jirama. Le projet a démarré en 2015 et est à 70% de ses réalisations. (..) Il met ainsi en place deux centrales hydrauliques en exploitant le site d’Androkabe et de Maheriara. Quelques 2300 KW seront disponibles à partir de ces deux sites. (..) Le projet, d’un montant total de cinq millions trois cent mille euros, est financé à 75% par l’Union européenne et 25% par fonds propres de l’entreprise BETC Nanala, assurant la réalisation du projet Jiro Kanto. (..) Il a alors pris l’exemple de la centrale de Mandraka qui existe depuis 80 ans. « La durée de vie des turbines atteint les 50 ans, alors que les centrales thermiques doivent subir des entretiens tous les cinq ans en moyenne. Les batteries pour les panneaux solaires doivent également être remplacées tous les cinq-six ans », indique encore l’ingénieur...

Mirana Ihariliva  dans L'Express de Madagascar
Madagascar est gagnant dans l'Accord de partenariat économique (APE) avec l'Union européenne avec quelque 500 millions d'euros d'exportation en 2017, d'après les chiffres avancés par le département du Commerce et de la consommation. L'accroissement du commerce intra-africain à travers la Zone de libre échange continentale africaine, regroupant quarante-quatre membres signataires de l'accord devrait pourtant se chiffrer à 35 milliards de dollars par an d'ici 2022. « L'intégration régionale traîne un peu des pieds avec le COMESA et la SADC car notre pays est encore déficitaire», a fait savoir le ministre du Commerce et de la consommation. En 2017, 106 010 000 dollars d'exportations et 214 694 000 dollars d’importations, soit une balance commerciale déficitaire de 106 084 000 dollars, a été enregistré au niveau du COMESA.

Mikama - May 11, 2018

Luz Razafimbelo dans Midi Madagasikara
Le projet Fafy a été lancé officiellement le 9 mai dernier à Andriambilany, dans le Vakinankaratra. Il ambitionne en dix ans, de réduire de 17% (de 47% à 30%) le taux de malnutrition infantile à Madagascar et cible 75% des enfants malgaches de zéro à cinq ans.
Le projet Fafy a été lancé officiellement le 9 mai dernier à Andriambilany, dans le Vakinankaratra. Il ambitionne en dix ans, de réduire de 17% (de 47% à 30%) le taux de malnutrition infantile à Madagascar et cible 75% des enfants malgaches de zéro à cinq ans. (..) Notons que FAFY cible 2 700 000 bénéficiaires pendant dix ans. Après les 8 régions mentionnées, sept autres (à déterminer progressivement) suivront. Voici, d’une manière générale, les activités spécifiques à mener dans ces 15 régions durant ces dix ans : suivi sanitaire de la mère et de l’enfant et accouchement sécurisé, promotion de la croissance des  zéro à cinq ans ; éducation nutritionnelle, sécurisation alimentaire et démonstration culinaire ; et enfin sensibilisation de masse et des leaders, pour un effet tâche d’huile.

Navalona R. dans Midi Madagasikara
La situation acridienne est complètement maîtrisée à l’issue des opérations de lutte menées par le Centre national de lutte anti-acridiennne dénommé IFVM qui ont pris fin en avril dernier. En outre, Madagascar est actuellement en phase de rémission où 95% des populations acridiennes sont solitaires (..) Notons que la superficie infestée est estimée à 35 407 ha dont 32 946 ha sont validés et traités, soit à un taux de traitement de l’ordre de 93%.

R. R. dans NewsMada
A rappeler que Madagascar a ratifié l'Accord de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) sur la facilitation des échanges (AFE) en 2016. Ledit accord est entré en vigueur le 22 février 2017 après que les deux tiers des membres ont achevé leur processus de ratification national. Pour l’année 2016, Madagascar a procédé à la notification de la catégorie A et la création du Comité national sur la facilitation des échanges (CNFE). (..) L'AFE devrait réduire les coûts commerciaux des membres de 14,3% en moyenne.