Mikama - Feb 20, 2018

Dans Infosurhoy
Gansu began providing medical aid to Madagascar in 1975. So far, it has sent 600 doctors to the country. The doctors have treated 4.5 million patients and saved 65,000 people from critical conditions. They have performed over 120,000 surgeries, according to statistics from the Gansu Health and Family Planning Commission.

Arh. dans NewsMada
Madagascar compte sept millions de citadins sur une population totale de 24,8 millions d’habitants (2016) alors qu’en 1993, l’on en recensait 2,8 millions. Ses villes génèrent environ les trois quarts du Produit intérieur brut (PIB) national et la capitale, plus de 50 %. Ce sont, entre autres, les dernières statistiques livrées par la Banque mondiale, que l’on peut noter dans l’article intitulé «Antananarivo, une ville pour qui ?» publié sur son site.

Malalanirina dans La Gazette de la Grande Ile
10 à 15 000 hectares de parcelles infestées par ce parasite. La chenille légionnaire qui est dotée d’une capacité de dispersion est très grande. Elle est aperçue pour la première fois en novembre 2017 dans le sud de l’île, au nord de Tuléar. A l’heure actuelle, elle est recensée dans 13 des 22 régions de Madagascar. Une situation qui hante le sommeil des cultivateurs à la veille de la première récolte vivrière de l’année en cours dans le Sud du pays. Des efforts devraient être consacrés sur la surveillance et prévenir sa propagation fulgurante plutôt que de s’interroger sur le fait que ce sont les vents marins ou les porte-conteneurs qui l’ont transporté dans son pays. Ce parasite met en péril la culture de maïs,  près 300 000 hectares de maïs, 10 à 15 000 hectares de parcelles infestées par ce parasite en ce mois de février, a-t-on appris.

Mikama - Feb 19, 2018

Lova Rafidiarisoa dans L'Express de Madagascar
Selon les chiffres avancés par cette agence, entre 2013 et 2017, les audiences internet sont passées de 5% à 18% alors que sur la même période, la télévision a baissé de 68% à 52%. C’est ainsi que près de deux  millions de malgaches ont accès à Internet et plus particulièrement sur mobiles avec les réseaux sociaux.

Arh. dans NewsMada
«Melting pot indianoceanic submarine system»</em> est un câble sous-marin à très haut débit de 3.000 km, reliant Maurice, La Réunion et Madagascar à la côte est de l’Afrique du Sud. Au coût de 40 millions d’euros, cette infrastructure numérique, disposant d’une vitesse de connexion de 24.000 gigabits par seconde, devrait être opérationnelle d’ici 2019.


Luz Razafimbelo dans Midi Madagasikara
Tany Meva est à la base, une institution de financement durable destiné aux projets environnementaux créée par les communautés pour les communautés, mais capable de créer un cercle vertueux d’impacts sociaux et économiques tout en réalisant des services écosystémiques. Pour cette vague, dix projets issus de huit régions de Madagascar ont été sélectionnés parmi plus de 96 dossiers présélectionnés sur 2 000 propositions, ont bénéficié d’un financement de 677 millions de dollars issus du fonds propre de la fondation qui bénéficieront à 22 475 personnes.

Mikama - Feb 16, 2018

Antsa R.  dans Midi Madagasikara
A l’horizon 2030, Madagascar vise une réduction de l’ordre de 14% de ses émissions de gaz à effet de serre, l’augmentation de la capacité d’absorption de carbone de 32%, et le renforcement des actions d’adaptation, dans une optique de développement durable.

Navalona R. dans Midi Madagasikara
Le ministère des Ressources Halieutiques et de la Pêche vient d’élaborer d’une manière participative un 3e Plan d’Aménagement des Pêcheries (PAP) après ceux de la Baie d’Antongil et de la région Melaky, et ce, avec l’appui des partenaires techniques et financiers. Il s’agit d’un plan servant comme son nom l’indique, à aménager une zone maritime BATAN couvrant les Baies d’Ampasindava, de Tsimipaika, d’Ambaro et l’archipel de Nosy-Be. Ayant une superficie totale de plus de 13 950 km². Cette zone maritime s’étale spatialement sur quatre districts de la région de DIANA, à savoir Diego II, Ambilobe, Nosy-Be et Ambanja. (..)  Notons que les ressources concernées par ces mesures d’aménagement sont notamment les mulets, les crabes, les crevettes, les maquereaux de l’Inde et les sardinelles. La Baie d’Ambaro se démarque par la pêche aux crevettes côtières et aux crabes de mangroves tandis que la Baie de Tsimipaika se caractérise par la pêche aux poissons démerseaux. La Baie d’Ampasindava, quant à elle, qui est plus riche en récifs coralliens qu’en mangroves, est marquée par la pêche de gros pélagique.

Sylvia R. dans La Gazette de la Grande Ile
La pratique est interdite à Madagascar, parce qu’elle est sanctionnée par la loi Malagasy d’après l’article 317 du code pénal. 75.000 avortements par an sont  enregistrés dont 575 personnes perdent la vie, selon les statistiques données par le MINSAN.

Mikama - Feb 15, 2018

Dans Modern Diplomacy
Madagascar is one of the poorest countries in the world with the almost 80% of the population living on less than $1.90 a day. Tourism has grown significantly in recent years but the industry has often failed to translate into economic prospects for local communities, and, in particular, women. UNESCO’s CapED Programme has been active in Madagascar since 2011 supporting the country’s vocational education and training, with particular emphasis on agriculture, being the largest sector. In January 2018, CapED formed a partnership with Fondation CHANEL  to further vocational education and training in the area of sustainable tourism, with a particular focus on women. The programme will benefit communities surrounding the Tsingy Nature Reserve, a UNESCO World Heritage Site, on the western coast of Madagascar.

Dans La Gazette de la Grande Ile
La Loi de Finances Initiale (LFI) 2018 prévoit une baisse des subventions allouées au renflouement de la Caisse de Retraites Civiles et Militaires (CRCM). Celles-ci sont passées de 290 milliards d’Ariary en 2016 pour atteindre les 228,0 milliards d’Ariary, soit une baisse de 62 milliards d’Ariary. En effet, la Direction Générale de la Gestion Financière du Personnel de l’Etat (DGGFPE) a entrepris plusieurs réformes, dont le renouvellement de cartes des pensionnés. Ceci a permis d’identifier les « retraités fantômes » qui ne doivent plus jouir de leurs droits. Un alignement des cotisations des deux caisses de retraite, à savoir la Caisse de Prévoyance de Retraite (CPR) et la CRCM, a été par ailleurs appliqué pour améliorer la situation. Les parts individuelles (PI) et les parts patronales (PP) ont été harmonisées à 5% pour la PI et 19% pour la PP.

Mikama - Feb 14, 2018

Natalie Hamren,  dans The Northerner
According to Dr. Douglas Hume, department chair of sociology, anthropology and philosophy, the Malagasy— or people native to Madagascar—care for others in the community and, in turn, find that they are able to care for themselves. (..) The culture is more socio-centric than ego-centric, he explained. “It’s more about the group than the individual,” Hume said. “They don’t necessarily think of them caring for themselves, but care from the community that results in care for themselves.” The culture is based on friendships and relationships, and mostly everyone knows each other, Hume added... in Madagascar, it’s more community-oriented; with that comes a different  mentality. “I think, part of that idea of self-care is different there, that it’s more community-based,” Hume said.

Malalanirina dans La Gazette de la Grande Ile
Actuellement, il existe près de 246 radios actives dans la Grande Ile selon un recensement en 2010. Par ailleurs en ville, la télévision gagne de plus en plus de place dans les foyers : 95% des urbains regardent la télé quatre heures par jour et 78% écoutent la radio deux heures et demie par jour. (..)  La radio nationale Radio Nasionaly Malagasy (RNM) a l’exclusivité de la couverture nationale et émet avec deux langues à défaut de deux chaînes (en malgache et en français), mais en temps limité sur 95% du territoire ; recouvrant 114 districts, disposant du 108 antennes locales.

Malalanirina dans La Gazette de la Grande Ile
L’Usaid au chevet de l’extrême Sud malgache. Récemment, ce dernier a offert un approvisionnement de 1870 tonnes de sorgho dont la gestion est confiée à Catholic relief services (CRS) pour le Grand Sud. Environ soixante mille personnes issues de douze mille foyers sont les cibles de don, ces familles ont été particulièrement touchées par la sècheresse.(..) Mis à part cette action de l’Usaid, le gouvernement américain a alloué un budget de 4,3 millions USD à titre d’aide alimentaire dédiés aux deux cent soixante-trois mille personnes vulnérables de cinq régions du Sud et du Sud-Est.